24 heures au salon nautique du Grand Pavois

Depuis 3 ans déjà, Laurent Bernier maire de la station balnéaire de Saint-François et conseiller général membre de la commission tourisme, se rend à La Rochelle au Grand Pavois pour faire valoir les atouts nautiques de sa commune et de l’archipel des îles de Guadeloupe.

Saint-François se positionne sur le secteur du tourisme de plaisance

Seul office de tourisme municipal aux côtés du Comité des Iles de Guadeloupe (CTIG), après les départs successifs de ceux La Désirade, Marie-Galante et Terre-de-Haut, Saint-François faisait l’événement samedi dernier, en organisant un point presse sur le stand des Iles de Guadeloupe. L’occasion pour Laurent Bernier d’annoncer au niveau national son soutien au skiper Saint-Franciscain Philippe Fiston, la fin des rénovations de la marina et sa volonté de recevoir l’arrivée d’une transatlantique telle que la Transat en Figaro en 2011.

Saint-François, candidat pour l’accueil d’une course transatlantique

Par ailleurs, Laurent Bernier n’a pas manqué de rencontrer d’autres organisateurs de transat, tel que le Grand Pavois en charge de la mini transat (La Rochelle - Brésil) attirant plus de 70 bateaux de 6,50 mètres. En faisant l’acquisition de 50 places supplémentaires et assurant le dragage pour atteindre les 3,50 mètres de tirant d’eau , la marina de Saint-François pourrait accueillir un championnat du monde de Class 40.

Saint-François prospecte pour le développement de sa marina

Le comité pour le développement des capacités d’accueil de la plaisance (CODCAP) accompagne les ports de plaisance à mettre en oeuvre des solutions au manque de places en optimisant l’existant, en développant des solutions innovantes et en dynamisant des modes de gestion des capacités portuaires. Le CODCAP, composé notamment de l’état, d’Atout France et de la Fédération des Industries Nautiques, constitut un partenaire incontournable pour un port de plaisance tel que celui de Saint-François, et réalise des études sérieuses sur le développement de la plaisance et des activités nautiques, notamment en Guadeloupe. A savoir :
- en moyenne, 100 places de port générent 10 emplois dans la filière du nautisme
- les dépenses des plaisanciers français en escale représentent 150 euros par bateau par nuit
- 4,5 millions de français pratiquent la plaisance

Seule commune de Guadeloupe, labellisée France Station Nautique, voilà bientôt 3 ans, Saint-François a le vent en poupe et compte bien mobiliser partenaires publics et privés autour de projets ambitieux et structurants.

Portfolio